top of page
prescilla-mary-maisani-2.jpg

© -Erick Larrieu 2020 - All rights reserved

MAISANI

"I was first introduced to art trought classical ballet. Taking the body as an object in order to understand the fluidity of the muscles becoming like the Nietzschean adage both

the art work and an artist.

The Art of Prescilla-Mary Maisani is influenced by ancient techniques in the field of sculpture, painting, fresco and drawing. It was in private workshops of artists that she learned the know-how of the Grand Masters tradition in Europe ranging from icons of the 12th century through various processes of Flemish artists, Pre-Raphaelite painters and Italian Renaissance methods.

These processes allowed her to study the evolution of painting over the centuries and fuelled her research work, which led her to Italy to learn realistic sculpture from models in Florence. During 4 years she’s been teaching at  Museum and in her studio, masters paintings, sculpture and academic drawing.

In 2017 She follows a collaboration with the sculptor Brian Booth Craig with who she works regularly in New York and continues to evolve her techniques.

New York marks a decisive turning point in her work by affirming her hown style. On her return, the young multidisciplinary artist then established her workshop in  France, in the old family cabinetmaking facility and created her research laboratory. She develops her own work recipes inspired by the know-how of boat moulders and reclaiming their methods.

From this clash of cultures, Florence / NY was born the figurative concept: The Frog’s Dynasty, half-human deities half-Batracian in the image of our world and its excesses.

 

Texte critique

Bertrand Naivin théoricien de l'art, critique d'art 

De Prescilla-Mary, nous pouvons dire qu'elle est l'artiste de l'hybride. D'abord par son parcours. jeune danseuse de ballet, elle choisit ensuite de devenir à l'age de 18 ans une artiste plasticienne. Elle qui commença ainsi a sculpter son propre corps, fera de même avec d'autres corps faits de résine et de poudre de marbre pour mieux exprimer une passion pour les muscles qu'elle dit avoir depuis toujours. Elle fut oeuvre, elle sera donc artiste. un devenir qui sera lui aussi marqué par l'hybride de par sa volonté d'étudier a Florence les techniques de la Renaissance italienne avant qu'un séjour chez l'artiste Brian Booth Craig à New York ne l'ouvre à l'art contemporain. De cette rencontre naitra alors un désir de faire dialoguer son amour pour la sculpture avec son temps.

C'est donc tout naturellement que cette hybridité s'exprime aujourd'hui dans sa passion pour le crapaud. N'est-il pas en effet cet être double, lui aussi, qui dans les contes transfigure son apparence repoussante en se transformant en prince charmant? N'est-il pas également cet animal aquatique terrestre, qui nait et grandit sous l'eau avant d'en sortir à l'état adulte abandonnant ses branchies au profit  de poumons? Une nature méthamorphe que cette artiste s'approprie et détourne pour révéler l'ambivalence de notre monde contemporain à travers les figures monstrueuses de sa Frog's Dynasty. On y retrouve le règne de la concupiscence de la fatuité, de l'égocentrisme et de l'artifice, de la grandiloquence et du ridicule. Ces princes crapauds et ses Venus grenouilles incarnent ainsi la belle laideur et la beauté laide de notre contemporanéité, et révèlent une société ou tout n'est qu'apparence et contentement dérisoire de soi.

Faits d'un mélange de résine et de poudre de marbre, autrement dit des débris d'une antiquité réduite en poussière blanche, affublé d'accessoires en or, ambassadeurs d'une société blingbling décomplexée, ces batraciens dynastiques si fiers de leur laideur dressent donc le portrait d'une humanité obsédée par ce qui brille et qui tente vainement de sublimer sa nature animal par l'artifice.

La précosité avec laquelle Prescilla-Mary sculpte et polit chacune de ses pièces qui sont le fruit de plusieurs mois de travail minutieux n'a alors qu'un seul but: révéler le règne contemporain du paraitre par ces créatures dont la laideur anatomique a la finesse et la brillance des statues antiques. Et par le soin extrème qu'elle prend a polir leurs goitres et pustules, c'est bien de notre contemporanéité dont elle se moque, nous qui passons tant de temps a mettre en valeur notre exhibitionnisme, notre voyeurisme et notre cruauté sur les réseaux sociaux.

Prince-sep.png
16731692_1181623625285574_1792927622_o.j

Expositions Individuelles

 

 

• Happening ''The Frog's Dynasty'' quai d'honneur port de Bonifaccio Corse 2019

• Performance, réalisation de la copie de l'œuvre '' La Bacchante aux Roses'' de Jean Baptiste Carpeaux Musée Fesch , Palais des beaux Arts , Ajaccio Corse 2016

• Exposition ''Arte Missa Est'' Galerie Bliss Concept, Ajaccio Corse 2012

• Exposition ''Arte Missa Est'' Musée Fesch, Salle Patrimoniale, Ajaccio Corse 2012

• Exposition ''Carnet de rencontres'', Golf Club de Sperone, Bonifaccio Corse 2011

Expositions Collectives

• Salon  international AIDAC 

1er prix decerné par le salon des artistes international contemporains Saint Tropez 2021

 

• Art 3F Monaco, salon intarnational d'art contemporain 2021

• Art Capital Grand Palais, Salon de la Sociéte des  Artistes Français, Paris  2020

• Up Gallery, Bonifaccio Corse 2019

 

• Musée Lazaret Olandini, Ajaccio Corse 2019

• Festival Creazione, Musée de Bastia, Corse 2017

• Art Capital, Grand Palais, Salon de la Société des  Artistes Français, Paris 2015

• Exposition ''Florence Academy Of Art'' Florence 2013

• Festival ArtStock, Ajaccio Corse 2012

 

• Festival d'Art Contemporain Aspretto Corse 2012

Prix

& Récompenses

• 2021 "1er PRIX" decerné par le salon des artistes international contemporains Saint Tropez 

 

• 2020 ''MENTION'' décernée  par la  Sociéte des Artistes Français, Grand Palais, Paris

• 2014 ''Premier prix Artiste Corse'' organisé par le Conseil Général de la Haute Corse

• 2012 Concours International de Florence Academy of Art

• 2012 Bourse ''Jeunes Talents Artistiques'' offerte par la Collectivité Territoriale de Corse

bottom of page